• .
  • BIENVENUE
    DANS LA MEDIA ROOM DU PMU

    Toutes les informations pour suivre au quotidien
    l'actualité du PMU, univers par univers.
Jeudi 20 février 2014 tagHippisme

Le Tiercé : 60 ans et toujours dans la course !

  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin

Qui n’a jamais entendu dire « jouer au Tiercé » pour signifier plus largement « jouer aux courses » ? Si le nom de ce pari est entré dans le dictionnaire, c’est grâce à l’immense succès qu’il a connu dès son lancement le 22 janvier 1954 lors du Prix Uranie couru à Enghien. Uranie, trotteuse mythique des années 20 qui remporta 3 fois le Prix d’Amérique ! Un choix qui lui a sans doute porté chance pour en faire le phénomène de société des 30 glorieuses. Aujourd’hui, le Tiercé fête ses 60 ans aux côtés de descendants tels que le Quinté+ qui est désormais le pari phare du PMU.

Générateur d’innovations

Lorsque le Tiercé est inventé par André Carrus, le fondateur du PMU, les bureaux PMU n’existaient qu’à Paris avec seulement trois paris : le Simple (un cheval), le Couplé (deux chevaux) et le Report (succession de paris). Très vite, les Français se passionnent pour le Tiercé, il devient un « sport » populaire. Parallèlement, André Carrus invente le « bordereau perforé », la « pince à encocher », les « valideuses » et les « aiguilles à trier ». Ce matériel va permettre d’enregistrer les paris beaucoup plus rapidement. Selon André Carrus : « Soucieux de réduire les longues files d’attente dans les bureaux du PMU, j’instaurai, dès 1957, un système de « self-service » constitué par des bordereaux perforés permettant aux parieurs, après avoir préparé eux-mêmes leurs paris, de les faire rapidement enregistrer par simple estampillage ». Le Tiercé et tous les autres paris vont traverser le siècle en profitant des innovations technologiques telles que le Minitel, la télévision interactive, Internet et aujourd’hui les smartphones et autres tablettes.

Propulsé par la télévision

Dès 1956, le Tiercé est diffusé en direct à la télévision, il connaît alors un succès sans pareil pour son époque et devient un phénomène de société. Au début commenté par Georges de Caunes, le Tiercé s’appropriera ensuite les voix d’André Théron, Guy Lux, Léon Zitrone, Thierry Roland…

Naissance des « bars PMU »

Le succès grandissant, l’idée vient alors d’installer des bureaux de vente de tickets PMU dans les cafés. Les courses deviennent le loisir de la "classe moyenne" qui se presse dans les bars PMU. Le nombre de points de vente s’accroît et le PMU s’installe dans la France entière. Aujourd’hui, on en compte près de 12.200…

« The place to be »

Les courses touchent toutes les couches de la population. Les hippodromes deviennent l’endroit où il faut être vu. On peut y croiser des personnalités du show-biz comme Ernest Hemingway, Jean Seberg, Mireille Darc, Omar Sharif, les hommes politiques s’y montrent… Le Tiercé inspire, on trouve des romans policiers, des romans historiques, des revues scientifiques, des jeux de société, et même des disques chantés par Léon Zitrone et Guy Lux, Zavatta, Carlos !

Leader des paris pendant près de 30 ans

Initialement proposé le dimanche, le Tiercé se joue, par la suite, les samedis et jours fériés. Le volume des paris connaît un boom sans précédent. Jouer au Tiercé devient un phénomène de société, les Français jouent pour s’offrir une télévision, un « frigidaire », une machine à laver ou une voiture… En 1960, le Tiercé devient le leader des paris hippiques. En 1965, il représente 66% des enjeux du PMU. Il va connaître une hausse de 5 000 % des enjeux entre 1954 et 1980 ! Vingt ans plus tard, en 1976, c’est le Quarté qui fait son apparition, puis le Quarté + en 1987. Jusqu’au lancement du Quinté+ en 1989, le Tiercé était le pari le plus joué des paris PMU. Pendant près de 20 ans, le Tiercé sera proposé quatre fois par semaine, ce n’est qu’à partir de 2005 que le Tiercé sera un rendez-vous quotidien, comme le Quarté+ et le Quinté+.

Aujourd’hui, le Quinté+ est le pari phare de la gamme des paris PMU, représentant 20% des enjeux totaux des parieurs. Chaque jour de l’année, les parieurs ont rendez-vous avec la course Quinté+ qu’ils peuvent suivre en direct sur la seule chaîne au monde dédiée 100% aux courses, Equidia Live. En plus des gains liés au pari lui-même, les parieurs peuvent également remporter, tous les jours de l’année la Tirelire du Quinté+. D’un minimum de 1 million d’euros, elle augmente chaque jour tant qu’elle n’est pas gagnée. Chaque 13 du mois, et pour les occasions exceptionnelles tels que les grands prix, elle monte à 10 millions d’euros.

Jeudi 20 février 2014 tagHippisme
  • PARTAGEZ SUR
  • twitter
  • facebook
  • linkedin
Téléchargements
Contact
  • Laurence Mercier
  • 01 56 09 94 37
Sur le même sujet
  • Vendredi 8 décembre 2017
    Epiqe Series : Super Tirelire à 10 millions d'euros pour le Grand Prix du Bourbonnais [lire le communiqué]
  • Samedi 2 décembre 2017
    La Tirelire du Quinté+ est tombée [lire le communiqué]
  • Mardi 28 novembre 2017
    J-2 pour Super 4 : un nouveau pari pour les turfistes, proposé sur les courses de 5 à 9 partants [lire le communiqué]
  • Dimanche 26 novembre 2017
    Un dimanche pas comme les autres ! [lire le communiqué]
  • Vendredi 17 novembre 2017
    Super Tirelire à 10 millions d'euros pour le Prix de Bretagne [lire le communiqué]
Voir tous les communiqués