7 minutes de lecture

La nouvelle stratégie du PMU produit des premiers résultats encourageants

7 minutes de lecture
  • ·  Début 2019, une refonte de l’offre hippique et une nouvelle formule du Quinté+ ont été lancées pour redynamiser le pari hippique et regagner en attractivité ;
  • · Ces évolutions produisent des premiers résultats encourageants ;
  • · Le travail de rétention par plus d’empathie à l’égard des parieurs se poursuit tout au long de 2019 sur plusieurs axes : enrichir l’information mutuelle, supprimer les irritants, simplifier l’offre de produits et services et mieux récompenser les clients et les partenaires du réseau.
 
Bertrand Méheut, Président du Conseil d’administration, a déclaré :« Je me félicite des premiers résultats, obtenus notamment grâce à une réduction très significative des dépenses, mais aussi par l’amélioration de l’offre, avec le soutien des Sociétés Mères, au bénéfice des parieurs et de tous les acteurs du secteur. Cette collaboration devra maintenant être renforcée, en y associant les partenaires du réseau, pour améliorer l’image des courses afin d’assurer la relance du volume des enjeux en France, seul gage de pérennité pour la filière. »
 
Un an après son arrivée à la tête de l’entreprise, Cyril Linette, Directeur Général du PMU a dressé un bilan de ces douze mois et a déclaré : « J’ai la conviction que la relance des paris hippiques ne sera possible qu’à condition que le PMU se recentre sur son ADN et regagne la confiance de ses parieurs les plus fidèles. Début janvier, les turfistes ont pu découvrir notre nouvelle offre, plus simple, plus lisible, pensée pour remettre le parieur au centre du jeu, et récompenser son expertise et sa passion. Les premiers résultats sont encourageants mais nous savons que le travail de fond que nous avons entrepris va prendre du temps. Je suis fier de la mobilisation de l’ensemble des équipes du PMU. »
 
 
2018, une année de transition
 
En 2018, les enjeux totaux du PMU ont atteint 9,7 milliards d’euros soit une baisse de 2,3%.

Les enjeux hippiques du PMU (France et international) ont atteint 8,8 milliards d’euros, en baisse de 2,6%.

L’activité hippique en France a atteint 7,7 milliards d’euros soit un recul de 3%. Ce recul est en ligne avec la tendance de baisse structurelle des enjeux France observée depuis 2012. 7,3 milliards d’euros ont été reversés aux gagnants en 2018.
                                                                                                                 
Dès le mois de juin, un plan d’économies a été lancé permettant ainsi de réaliser près de 28 millions d’euros d’économies de charges d’exploitation par rapport à 2017. La mise en œuvre rapide de ce plan a permis au PMU d’atteindre un résultat net 2018 à 781 millions d’euros avant éléments financiers exceptionnels. Ces éléments sont liés à la provision de 23 millions d’euros pour le projet de fermeture de la filiale au Brésil. Cette décision, approuvée par le Conseil d’Administration, est motivée par les performances insuffisantes délivrées depuis sa création fin 2015 : pertes récurrentes importantes, croissance très inférieure aux attentes et facteurs externes pesant sur ses perspectives.
 

En 2018, la nouvelle équipe dirigeante a élaboré une nouvelle stratégie qui se décline en 3 axes :

·      Axe 1 : la rétention :
 L’objectif est donner des signes forts et rapides d’empathie à son cœur de cible, les turfistes en se recentrant sur l’ADN du pari hippique : le plaisir du jeu et l’espérance de gains.

·      Axe 2 : la conversion :
Dans ses points de vente, sur les hippodromes et sur internet, l’objectif est de convertir de nouveaux clients qui sont proches de l’univers du pari hippique et qui ne jouent pas aux courses. Pour séduire ces « prospects », il faut leur proposer une offre claire et accessible.

·      Axe 3 : la conquête :
Cela nécessitera de reprendre la parole auprès du grand public en renouvelant l’image de marque du PMU et des courses hippiques.
 
2019, des premières mesures aux résultats encourageants
 
Cette stratégie de relance s’est concrétisée en début d’année par :
 
  • ·      Un nouveau Quinté+ : lancée le 10 janvier, la nouvelle version du pari phare de la gamme est destinée à mieux récompenser la sagacité des parieurs. Le Nouveau Quinté+ promet des gains Ordre et Désordre multipliés par 2 en moyenne et enlève la part de hasard avec la suppression du Numéro Plus.
 
  • ·      La simplification de la gamme de paris : l’offre de paris est optimisée dans le but de la rendre plus lisible et de reconcentrer les masses d’enjeux en supprimant 20% des occasions de paris. Cette offre de paris s’intègre dans un calendrier des courses allégé et réaménagé par les Sociétés de courses, pour plus de confort de préparation au jeu et une meilleure qualité de l’offre.
 
  • ·      Un travail de repositionnement d’Equidia : la chaîne, qui est le principal canal de diffusion des courses, a enrichi les informations destinées aux parieurs (sous formes de pictogrammes, statistiques…).
 
Les premiers résultats hippiques France sont encourageants. Au 31 mars 2019, les enjeux s’élèvent à 1,9 milliard d’euros, soit une évolution de -3,4% vs 2018, à comparer avec une tendance de -4,5% au second semestre 2018. La tendance s’améliore de mois en mois. Le produit brut des jeux est de 506 millions d’euros en évolution de -2,4% par rapport à l’année précédente. Enfin la marge s’établit à 260 millions d’euros soit une évolution de -1% (vs 2018). Ces résultats sont en ligne avec la trajectoire budgétaire établie pour 2019.
 
La stratégie de forte diminution de l’offre fonctionne, permettant un renforcement significatif des masses avec une croissance de 22% des enjeux par course pour 21% de courses en moins.
Enfin, le Quinté+ répond à sa promesse de revalorisation des rapports pour l’Ordre (+117%) et le Désordre (+129%) et se stabilise à +1,8 point au-dessus de la tendance du second semestre 2018.
 
 
Amélioration continue des services pour le client, nouvelle campagne de marque et renforcement de la relation commerciale avec les points de vente
 
La nouvelle convention avec les partenaires du réseau de points de vente est entrée en application début avril 2019 et devrait permettre de redynamiser l’activité France. Elle est combinée à la réalisation d’un plan d’action commerciale ambitieux. Elle comprend un plan d’investissement de 50 millions d’euros dans les équipements, des services renforcés, ainsi qu’une amélioration de la rémunération.
 
Le travail d’amélioration et de meilleure lisibilité de l’offre et des services hippiques va se poursuivre tout au long de l’année sur l’ensemble des points de contact du PMU avec ses clients.
Depuis fin mars, le PMU propose une information mutuelle plus riche et avec une meilleure fréquence de rafraîchissement des données. Le PMU poursuit en parallèle le travail nécessaire sur la suppression des irritants pour les parieurs. Un nouveau programme de fidélité, destiné à être plus généreux avec les clients, est en cours d’élaboration.
 
Fin avril, une nouvelle campagne publicitaire de marque sera dévoilée et viendra illustrer et incarner auprès du grand public la nouvelle stratégie du PMU. Son ambition est de donner à voir les courses hippiques comme le plus spectaculaire des sports et les paris hippiques comme les plus intenses des paris. Cette campagne sera diffusée à la télévision, en affichage et dans le réseau de points de vente.
 
Le plan d’économies initié en juin 2018 va se poursuivre en 2019 pour atteindre un total de 50 millions d’euros sur 18 mois, permettant de dégager des marges de manœuvre pour financer le plan de relance. Au travers de ce plan de relance, l’ambition de l’ensemble de la filière courses est de retrouver une croissance pérenne et durable.


Téléchargement

T1 2019-pdf

Télécharger
Ajouter au panier

Contact PMU
département relations médias

Paolo ANTONIO

@: com.presse@pmu.fr

À propos

Le PMU opère dans l’univers des jeux d’argent où son activité principale consiste à organiser des paris sur des courses hippiques, sous la forme d’un GIE. Sa vocation est de faire en sorte que ses clients s'amusent, vivent des émotions et remportent des lots, petits ou gros.
Le PMU propose une gamme de paris qu’il commercialise en France, via son réseau de 13.200 points de vente, en hippodromes ou encore sur internet, et à l’international avec plus de 100 partenaires dans 58 pays. Elément majeur de son identité, les paris hippiques offline constituent près de 85% des enjeux du PMU. En complément, l’entreprise a su développer, et fortement consolider courant 2020, une offre online attractive et différenciante qui représente plus de 15% de son chiffre d’affaires.
Le résultat net de son activité, 760 millions d’euros en 2019, est intégralement reversé aux sociétés organisatrices de courses. Le PMU a la responsabilité de financer la filière hippique, afin d’assurer sa pérennité et ses emplois directs et indirects.
Le PMU s’est également diversifié dans les paris sportifs et le poker lors de l’ouverture à la concurrence des jeux en ligne, à partir de 2010.
Ses 1.200 collaborateurs sont répartis sur 23 sites en France.